Le mont Royal, un territoire-exposition

Accueil /Nature /Animaux du mont Royal

  • Fiche découverte
  • Diaporama
  • Audio-Vidéo

Trois petits rongeurs dans le parc du Mont-Royal

L’écureuil gris
On retrouve l’écureuil gris partout sur la montagne et il est difficile de le manquer. Actif toute l’année, on peut l’observer facilement dans les aires ouvertes et gazonnées, près des lieux fréquentés. Il s’abrite dans un trou d’arbre pendant l’hiver et construit un gros nid de feuilles au printemps.


Un écureuil gris, petit rongeur, grignotant une noix.

L’écureuil gris.
©Jacques Dorais
 

L’écureuil roux

Longtemps absent sur le mont Royal faute d’habitat lui convenant, l’écureuil roux habite maintenant dans les forêts de conifères qui ont été plantées durant les années 1960. Il est farouche et plus difficile à observer que l’écureuil gris, mais on trouve souvent les restes de ses repas sur des roches ou des souches : des tas de cônes rongés.

Un petit écureuil roux mangeant une noix.

L’écureuil roux.
©Gilles Gonthier
 

Le tamia rayé ou « suisse »
On peut observer le tamia rayé du printemps à l’automne. Il se déplace rapidement sur le sol, les bajoues gonflées de nourriture. Le tamia rayé creuse un terrier sous un rocher ou une souche pour y passer l’hiver en état de pseudo hibernation, à proximité de sa réserve de nourriture.

 

 

Tamia rayé, petit rongeur brun rayé, se tient les pattes jointes.

Le tamia rayé.
© Collection Les amis de la montagne


Ces trois petits rongeurs sont des animaux sauvages. Ils se nourrissent de glands, de samares, d’insectes ou de champignons. Ils ne doivent pas être nourris par l’humain.
 

Pour en savoir davantage

  • PRESCOTT, Jacques et Pierre RICHARD, « Mammifères du Québec et de l’Est du Canada », Waterloo, Éditions Michel Quintin, 2004.
  • La Liste annotée des animaux de l’arrondissement historique et naturel du mont Royal est disponible sur www.lemontroyal.qc.ca


 


  Réponses de l’enquête sur les animaux du mont Royal

Réponses de l’indice 1 : les suspects
a-Couleuvre ;b-Tamia
c-Renard ; d-Écureuil

Réponses de l’indice 2 : les alibis
a- hiberne ; b- actif
c-actif ; d-migre

Réponse de l’indice 3 : les empreintes
a-chien ;b-écureuil
c-renard ; (conclusion)d-renard

Résultat de l’enquête : c’est le renard roux !
Il est responsable de la mort de la souris, mais attention, cela ne fait pas de lui un criminel. Dans la nature, il y a des proies et des prédateurs.


Questions :

(1) Il est possible d'observer des salamandres dans les forêts du mont Royal.

Réponse Vrai

(2) Il y a des chevreuils sur le mont Royal.

Réponse Faux

Chauve-souris sp.
@ Collection Les amis de la montagne

Couleuvre à collier
Photographe: Martin Ouellet
© Martin Ouellet  Amphibia-Nature

 

 

 

 

Musaraigne sp.
@ Collection Les amis de la montagne

 

Tamia rayé
@ Collection Les amis de la montagne

 

Cigale caniculaire
Photographe: Samuel Montigné
@ Collection Les amis de la montagne

 

 

 

Poisson rouge
Photographe: Samuel Montigné
@ Collection Les amis de la montagne

 

 

 

 

Marmotte commune
Photographe: Jean-Michel Montigné
@ Collection Les amis de la montagne

 

 

 

Cloporte
@ Collection Les amis de la montagne

 

Bâtonnet ordinaire (Phasme)
Photographe: Samuel Montigné
@ Collection Les amis de la montagne

 

 

 

 

Salamandre cendrée
Photographe: Martin Ouellet
Amphibia - Nature

 

 

 

Coccinelle maculéeCoccinelle maculée
Photographe: Samuel Montigné
@ Collection Les amis de la montagne

 

Libellule (Aeshne sp.)
Photographe: Samuel Montigné
@ Collection Les amis de la Montagne

 


 

Renard roux
Photographe: Karine Gagné
@ Collection Les amis de la montagne

Écureuil gris
Photographe: Jacques Dorais
@ Collection Les amis de la montagne

Raton laveur
Photographe: Jacques Dorais
@ Collection Les amis de la montagne

Écureuil roux
Photographe: Gilles Gonthier
@ Collection Les amis de la montagne

 

4048Kb

Télécharger Adobe Flash Player

Mission : Renard

Lundi 12 janvier, 10 h 10. Moins 15 degrés, petite neige.
Une nouvelle mission pour moi : Y a-t-il des renards sur le mont Royal?
J’enfile mes raquettes, direction le sommet du mont Royal sur la piste des renards.

Dès mon arrivée, plein de traces.
Traces de voitures. Traces de pas. Ici, un goéland. Et là, la piste d’un renard!…Heu! Non, c’est plutôt les traces d’un chien.
Le vent se lève, je m’engouffre dans la forêt. D’autres traces dans la neige... Est-ce une marmotte? Impossible! Elles hibernent tout l’hiver dans leur terrier…
Ça ressemble beaucoup au lapin, mais il n’y en a pas sur la montagne.

Tiens, là, un écureuil gris. Ah! C’est donc lui qui laisse ces grosses empreintes en sautant. Tiens, il cache sa nourriture dans la neige.
Mais... le renard mange des écureuils, je suis donc sur la bonne piste!

Et là, ces petites empreintes… on voit même la trace de la queue dans la neige… Un tamia? Non, l’hiver il dort dans son terrier.

Oh!, mais… la voilà… une souris sylvestre… Hum, une proie pour le renard, on se rapproche.

Là, des traces fraîches, bien en ligne… les unes derrière les autres. Ça ressemble vraiment au renard! Continuons… elles tournent derrière ce rocher, passent sous un tronc d’arbre, chut, le voilà… il est là, wow!

Oh! Il m’a vu. Il s’est réfugié dans sa tanière.
J’ai juste eu le temps de le prendre en photo.
Eh bien oui, il y a des renards roux sur la montagne et j’en ramène une preuve à la maison.