Le mont Royal, un territoire-exposition

Accueil /Histoire et architecture /Campus de l'Université McGill

  • Fiche découverte
  • Diaporama
  • Audio-Vidéo

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Une Université - du latin universus « totalité »- est un établissement d'enseignement supérieur dont l'objectif est la production du savoir (recherche), sa conservation et sa transmission.

Une bibliothèque - du grec bibliothêkê, « lieu de dépôt de livres » - est une collection organisée de livres, généralement accessible au public.

L’université McGill compte 15 bibliothèques. Au total, ces bibliothèques mettent à votre disposition plus de six millions de livres, de revues électroniques, de microfilms et d'autres articles.

Outre leurs collections, ces bibliothèques forment par leur diversité architecturale et leurs aménagements intérieurs, un ensemble de lieux incontournables lors d’une visite du campus.

Pour en savoir plus : http://francais.mcgill.ca/index/library/


Liste de bibliothèques :

Bibliothèque Blackader-Lauterman d'architecture et de beaux-arts

Bibliothèque Blacker-Wood de biologie

Bibliothèque de droit Nahum Gelber

Bibliothèque de gestion Howard Ross

Bibliothèque de McGill

Bibliothèque de sciences et de génie Schulich

Bibliothèque des sciences humaines et sociales

Bibliothèque d'études islamiques

Bibliothèque [INM]

Bibliothèque Marvin Duchow de musique

Bibliothèque Osler (Histoire de la médecine)

Institut et bibliothèque d'études polonaises

Bibliothèque Edward Rosenthall de Mathématiques et statistique

Bibliothèque des Sciences de la vie

Bibliothèque des Sciences de l'éducation et centre de documentation sur les programmes d'études

 

 


Questions :

(1) James McGill, fondateur de l'Université McGill, fût maire de Montréal.

Réponse Faux

(2) L'Université McGill fût la première université laique du Canada.

Réponse Vrai

4048Kb

Télécharger Adobe Flash Player

Visite du campus McGill

Oh, mon chapeau! Quel vent!
Bonjour à tous. Je suis la sculpture de James McGill. Bienvenue dans ce qui fut jadis son domaine.

James McGill est arrivé d’Écosse dans les années 1760 à l’âge de 20 ans. Avec le temps, il a fait fructifier son commerce de fourrures et a fait construire une propriété du nom de Burnside, sur les flancs de cette magnifique montagne.
En 1811, à 71 ans, il a légué l’intégralité de son terrain, soit 18 hectares, ainsi que 10 000 livres sterling à l’Institution royale pour l’avancement du savoir.

Après son décès en 1813, l’Institution royale décide de relever le défi lancé : fonder en ces lieux un établissement d’enseignement. C’est ainsi qu’en 1821, le Collège McGill voit le jour. Les cours débutent en 1829 et ont lieu dans son ancienne demeure.

Dix ans plus tard, l’Institution donne le coup d’envoi aux travaux qui devaient donner le jour à cette noble structure que vous voyez derrière moi à ma droite, à savoir le pavillon des Arts.

Depuis, que de constructions au service du savoir! Allez, je vais vous présenter le campus actuel.

À ma gauche, un pavillon élancé et moderne tout en béton. Il a été érigé en 1970 et porte le nom de l’ancienne demeure de James McGill : Burnside. Vous y trouverez l’accueil McGill, pour vous renseigner sur l’Université et même vous inscrire pour une visite guidée du campus.

Juste au-dessus, se trouve la Bibliothèque Macdonald-Stewart. Lorsqu’elle a été construite en 1893, elle abritait le pavillon de Physique où Sir Ernest Rutherford a fait les surprenantes découvertes sur la radioactivité qui lui ont valu le prix Nobel de chimie en 1908.

En remontant, deux imposantes structures de pierre, le pavillon Macdonald de Génie et le pavillon Macdonald-Harrington.

À ma droite, les plus grandes bibliothèques de McGill. La Bibliothèque McLennan, édifiée en 1969 et, derrière, la Bibliothèque Redpath. Derrière encore, se trouve la salle Redpath. Construite en 1839, elle devait abriter une salle de lecture, mais son acoustique exceptionnelle l’a vite transformée en salle de concert, une vocation qui ne s’est pas démentie jusqu’à aujourd’hui.

À ses côtés, se trouve le pavillon Morrice de style gothique. Légèrement en retrait de ce pavillon, figure l’imposant Musée Redpath qui arbore fièrement ses deux grandes bannières rouges. Le Musée Redpath est l’un des plus anciens musées du Canada, vous y découvrirez un squelette de dinosaure.

Allez, maintenant je vous laisse partir…
Il vous reste encore beaucoup de bâtiments à découvrir sur le campus.