Le mont Royal, un territoire-exposition

Accueil /Histoire et architecture /La colline de Westmount

  • Fiche découverte
  • Diaporama
  • Audio-Vidéo

La maison Hurtubise
561-563, chemin de la Côte-Saint-Antoine à Westmount

Témoin du développement agricole

Située sur le flanc sud-ouest du mont Royal, la maison Hurtubise a été construite en 1739 sur la propriété familiale du cultivateur Jean Hurtubise. Elle constitue un très bel exemple de maison rurale d’inspiration française et elle est une des plus anciennes de Montréal. Elle a été bâtie en pierre des champs et a une superficie supérieure à la moyenne des habitations urbaines de l’époque. Cette maison témoigne de la prospérité de la famille Hurtubise qui y cultivait des champs et exploitait un jardin maraîcher et un verger.

 

Sous la pression du développement urbain

En 1839, la propriété est divisée une première fois en deux parties et morcelée de nouveau à plusieurs reprises entre 1847 et 1873. En 1880, la famille Hurtubise cesse l’exploitation agricole.
Les terres cultivables de la Côte-Saint-Antoine sont alors transformées en espace résidentiel.
Ce sont ces anciennes parcelles de terre de la famille Hurtubise qui sont à la base de l’actuelle ville de Westmount.

La propriété a été habitée en continu par six générations de la famille Hurtubise jusqu'à la vente de la propriété en 1955. Elle fait maintenant partie des propriétés de l’organisme Héritage canadien du Québec.

La propriété et la maison ont été classées site historique et monument historique le 16 décembre 2004 par le ministre de la Culture, des Communications et de la Condition féminine du Québec.
 

Pour en savoir davantage

  • http://patrimoine.ville.montreal.qc.ca/inventaire/index.php

 

Crédit photo:

La maison Hurtubise
Collection Les amis de la montagne

 

Détail de porte
Photographe: Samuel Montigné
© Collection les amis de la montagne

 

4048Kb

Télécharger Adobe Flash Player

Depuis le Belvédère de Westmount

Depuis le Belvédère de Westmount, un point de vue grandiose et vingt flèches métalliques disposées sur la balustrade du Belvédère pour nous aider à découvrir le paysage.

D’abord, à l’horizon. Les collines montérégiennes, cousines du mont Royal. Les Adirondacks et les montagnes vertes des États-Unis. Puis, il y a le fleuve Saint-Laurent. Le pont Victoria, premier pont de Montréal construit en 1859, et le pont Champlain construit en 1962. L’Île des Sœurs et l’île aux Hérons, refuge pour les oiseaux, accessibles en bateau seulement.

Plus près de nous, quelques édifices remarquables. L’édifice allongé, bas et paré de briques jaunes avec un dôme magnifique. C’était la Maison-Mère de la Congrégation de Notre-Dame, construite par Omer Marchand en 1908. Aujourd’hui, il accueille le Collège Dawson.

Et aussi, trois grandes tours noires. Inaugurées en 1967, elles forment le Westmount Square, du célèbre architecte Mies Van der Rohe.

En regardant directement au centre de l’observatoire, on voit l’Hôtel de Ville de Westmount de style Tudor. Il a été dessiné par l’architecte Robert Finlay et construit en 1922.

À nos pieds, la ville de Westmount remonte à flanc de colline. À l’origine, le territoire s’est développé à partir des chemins tracés par les Amérindiens. Puis, les premiers colons français ont défriché les terres et construit des maisons le long du chemin de la Côte-Saint-Antoine. L’une d’entre elles, la maison Hurtubise, datant de 1688 est encore visible aujourd’hui.

Au XIXe siècle, des hommes d’affaires anglais et écossais se sont établis ici et ont fait bâtir de grandes demeures unifamiliales.

La meilleure manière de découvrir Westmount et de s’y promener.
Descendez les escaliers en bas du Belvédère, observez au numéro 14, l’imposante demeure, construite en 1911 par les architectes Ross et McFarlane pour le compte du Lieutenant Colonel Charles A.Smart.
Et sa magnifique grille en fer forgé dessinée par l’architecte Percy Nobbs.

Empruntez ensuite l’avenue Sunnyside vers le chemin Summit. Cette petite boucle de 15 minutes vous permettra d’observer de prestigieuses demeures construites du début du XXe siècle à aujourd’hui. Vous verrez une variété de matériaux utilisés et différents styles architecturaux qui se côtoient : néo-médiéval, néo-gothique, renaissance, néo-romantique en passant par les styles victorien, classique et moderne.

Bonne promenade!