Le mont Royal, un territoire-exposition

Accueil /Histoire et architecture /Le Chalet

  • Fiche découverte
  • Diaporama
  • Audio-Vidéo

Le Chalet

Au début des années 1930, la Ville de Montréal décide de remplacer les pavillons Maxwell par un Chalet spacieux dote d’un système de chauffage. Tout comme le chantier du lac aux Castors, la construction du chalet, en 1931-32, fait partie des grands chantiers lancés pour réduire le chômage dû à la récession.

L’architecte Aristide Beaugrand-Champagne a voulu, à l’inverse des pavillons Maxwell, que le Chalet soit en retrait du belvédère. La façade de 49,5 m de large est marquée par le rythme des ouvertures et l’agencement des fenêtres. On retrouve d’ailleurs ces caractéristiques de rythme et de symétrie sur chaque face du Chalet. Le toit à pignons recouvert de tuiles possède une large corniche qui déborde sur le parvis du chalet.

Ce bâtiment est fait de contrastes. Les volumes imposants, les matériaux luxueux (marbres, granites), les portes élégantes et les tableaux de grands peintres en font un beau bâtiment à l’aspect cossu. Mais la charpente, la sobriété de l’aménagement intérieur et son réel usage d’abri pour les promeneurs et les skieurs lui valent sans conteste son appellation de chalet.

Le chalet a fait l’objet de rénovation en 2001-2002.

 

Crédit photo

© Collection Les amis de la montagne


 

 

 

 

Jacques Cartier sur le mont Royal par Alfred Faniel

Champlain explore le site de Montréal en 1603 par Marc-Aurèle Fortin

Voyages de Jacques Cartier au Canada en 1534-1535 par Paul-Émile Borduas

4048Kb

Télécharger Adobe Flash Player