Le mont Royal, un territoire-exposition

Accueil /Histoire et architecture /Pavillon Roger Gaudry

  • Fiche découverte
  • Diaporama
  • Audio-Vidéo

L’Université de Montréal

L'Université de Montréal ouvre ses portes en 1878. Elle regroupe à l'origine trois facultés - théologie, droit et médecine - et établit son campus au cœur du Quartier latin, à l'angle des rues Saint-Denis et Sainte-Catherine. Ce n'est qu'en 1943 qu'elle s'installera dans le lieu qu'elle n'a cessé d'occuper depuis, sur le flanc nord du mont Royal.

Suite à l’incendie de ses bâtiments, rue Saint-Denis, en 1919, l’Université de Montréal cherche un nouvel emplacement. Ce sera la montagne, lieu de prestige, qui sera choisie pour implanter le nouveau campus. En 1925, les autorités de l’université retiennent les services de l’architecte Ernest Cormier pour en concevoir les plans. Ce dernier va s’écarter du concept nord-américain de campus éclaté dans d’un espace vert, pour prendre le parti d’un «plan compact».

Le chantier de construction s’étendra de 1928 à 1943.Il en résultera un bâtiment monumental, considéré comme un des premiers édifices de style moderne au Canada.

Sources :
Le patrimoine de Montréal Quartier Mont-Royal, Collection Pignon sur rue, N 7, Côte-des-Neiges.
Étude de caractérisation de L’Arrondissement historique et naturel du Mont-Royal, Commission des biens culturels du Québec, 2005.
Université de Montréal, http://www.umontreal.ca

Crédit photo :

Université de Montréal
Collection Les amis de la montagne
 


Questions :

(1) Initialement, le dôme de la tour du pavillon Roger Gaudry devait servir à l’installation d’un télescope .

Réponse Vrai

(2) La tour du pavillon Roger Gaudry fait 200 mètres de hauteur.

Réponse Faux

4048Kb

Télécharger Adobe Flash Player

Un phare sur la montagne, Université de Montréal

Comme un phare érigé sur le flanc nord du mont Royal, la tour de l’Université de Montréal constitue un vibrant symbole du savoir au Québec.
Structure unique, chef-d’œuvre de l’architecte Ernest Cormier, sa silhouette affirme la présence de la plus grande université francophone d’Amérique dans le paysage montréalais. Le campus de l’Université, aménagé dans la plus pure tradition des campus nord-américains, s’étale sur 65 hectares dont les deux tiers sont constitués d’espaces verts.

En son centre, se dresse le pavillon Roger-Gaudry : 10 km de corridors, 14 ascenseurs et sept escaliers principaux. Près de 5 millions de briques jaunes. 2 496 portes dont trois d’entre elles ouvrent sur un magnifique vestibule d’honneur. Poussez les portes, entrez et observez.
Devant vous, volumes majestueux, surfaces épurées, géométrie, lignes droites, cercles, symétrie.

Ce pavillon, c’est aussi sa tour. 52 mètres et 21 étages. Six d’entre eux sont réservés aux archives et aux collections de l’Université. Tout en haut... une coupole. À l’origine, elle devait accueillir un télescope. Aujourd’hui, elle abrite des systèmes de télécommunications.

Premier bâtiment institutionnel moderne construit au Québec, le pavillon Roger-Gaudry est considéré comme un joyau du style Art déco.

La tour et les ailes latérales de ce bâtiment unique sont représentées par les lettres U et M dans le logo stylisé de l’Université de Montréal.