27 juin : audition des mémoires sur l'agrandissement de l'Hôpital général de Montréal
2011-06-22

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement.


PROJET D’AGRANDISSEMENT DE L’HÔPITAL GÉNÉRAL DE MONTRÉAL (CUSM)

Image tirée du document "Campus de la Montagne : Projet d’intégration et de développement urbain, proposition révisée, 14 janvier 2011" (CUSM)

En 2008, le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) a reçu l’autorisation de la Ville de Montréal de procéder à un agrandissement important de l’Hôpital général de Montréal dans le périmètre protégé du mont Royal, un projet qui n’a jamais vu le jour. À peine trois ans plus tard, un nouveau projet d’agrandissement soumis par le CUSM est présentement à l’étude par l’Office de consultation publique de Montréal.

Ce nouveau projet d’agrandissement comprend, entre autres, la construction d’un bâtiment de quatre étages et d’un stationnement semi-enfoui de 230 unités sur le site actuel de l’hôpital ainsi que l’intégration au complexe hospitalier de l’immeuble résidentiel voisin sis au 1750, avenue Cedar. Il déroge au règlement d‘urbanisme de l’arrondissement de Ville-Marie et au Plan d’urbanisme de Montréal portant sur l’affectation du sol, les limites de hauteur et le taux d'implantation. Des dérogations sont également requises au Projet particulier adopté par le conseil d’arrondissement à l’égard du 1750, avenue Cedar, concernant la volumétrie, les retraits d’alignement et les matériaux.

Les amis de la montagne sont impliqués dans le dossier du projet de redéploiement du CUSM depuis plusieurs années et constatent que le nombre de modifications au projet depuis 2000 démontrent qu’il n’est pas au terme des réflexions. Alors qu’on discute de nouveaux projets de construction dans le périmètre protégé du mont Royal, nous ne connaissons toujours pas l’avenir qui sera réservé aux bâtiments de l’Hôpital Royal Victoria ni de l’Hôpital Shriner’s pour enfants, sans parler de l’avenir de l’Institut et hôpital neurologique de Montréal.

Au cours des trois dernières années, le cadre de protection du territoire de la montagne s’est mieux défini, grâce surtout à l’adoption du Plan de protection et de mise en valeur du Mont-Royal par la Ville de Montréal. Cependant, Les amis de la montagne déplorent toujours l’absence d’une vision d’ensemble de ce secteur névralgique du flanc sud-ouest de la montagne.

La date limite des inscriptions en vue de déposer et/ou présenter un mémoire est aujourd’hui, le 22 juin à 16 h, tandis que le dépôt de mémoire des personnes inscrites pourra se faire jusqu'au lundi 27 juin à 12 h. Les amis de la montagne présenteront leur mémoire lors de la séance d’audition des opinions le 27 juin prochain à 19 h aux bureaux de l’OCPM.


Lien vers la documentation concernant le projet disponible sur le site de l’OCPM.


 

Nous contacter.