Communiqué : Bâiments excédentaires du CUSM et du CHUM
2013-06-19

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement.


Bâtiments excédentaires du CUSM et du CHUM : Les amis de la montagne se réjouissent de la mise sur pied d’un comité interministériel

Montréal, le 19 juin 2013 – À peine deux semaines après la tenue du Sommet du Mont-Royal 2013 à Montréal, Les amis de la montagne ont accueilli très positivement l'annonce faite aujourd'hui par le gouvernement du Québec de la mise sur pied d’un comité interministériel qui servira à étudier la réutilisation des bâtiments qui deviendront bientôt excédentaires au Centre hospitalier de l’Université de Montréal (CHUM) et au Centre universitaire de santé McGill (CUSM) sur le mont Royal.

Rappelons que le 7 juin dernier, le Sommet du Mont-Royal 2013 a rassemblé plus de 175 représentants de la société civile, de diverses institutions et des paliers des gouvernements municipaux et provinciaux pour échanger sur les enjeux de protection prioritaires pour le mont Royal. Le débat sur l'avenir des grandes institutions situées sur le territoire du mont Royal était de première importance.

« Lors des échanges sur l’avenir des grandes ensembles institutionnelles sur le mont Royal, les intervenants ont suggéré que la solution à la nouvelle vocation de ce patrimoine collectif passe par un plan directeur conçu en concertation avec toutes les parties prenantes, » a déclaré Peter A. Howlett, C.M., président des Amis de la montagne. « La mise sur pied d’un comité interministériel qui inclut la Ville de Montréal et qui mandatera un groupe d’experts venant de différents horizons pour solliciter et recevoir des avis et pour procéder à des consultations est donc une très bonne nouvelle pour le mont Royal et pour Montréal. Les ministres Hébert, Lisée et Kotto peuvent compter sur l’entière collaboration des Amis de la montagne afin de définir les principes et les orientations des nouvelles vocations de ces bâtiments patrimoniaux pour assurer que nos gestes s’inscrivent dans l’intérêt de la collectivité. »

Dans le cadre du Sommet, les intervenants ont souligné que la solution au recyclage des bâtiments institutionnels ira probablement vers des usages multiples. Les utilisations potentielles ne manquent pas ; une collaboration entre entités publiques et privées est de mise pour arriver à un rendement financier et social à long terme.

-30-

Source et renseignements :
Gabrielle Korn
Directrice des communications
Les amis de la montagne
 

Nous contacter. Se désabonner.