Communiqué : Vente des hôpitaux Royal Victoria et Hôtel-Dieu
2013-04-04

Cliquez ici si ce message ne s'affiche pas correctement.


Photo : Blake Gumprecht (Flickr)

La vente des hôpitaux Royal Victoria et Hôtel-Dieu sur le mont Royal : Les amis de la montagne dénoncent la décision de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal

Montréal, le 4 avril 2013
– Les amis de la montagne dénoncent la décision de l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal d’autoriser la vente des hôpitaux Royal Victoria et Hôtel-Dieu. L’organisme déplore que seul le processus légal habituel soit enclenché pour décider de l’avenir de ces deux grandes propriétés institutionnelles situées dans le Site patrimonial déclaré du Mont-Royal.

« Les instances publiques ont le devoir envers ses citoyens d’élaborer un processus transparent et participatif pour identifier des projets de réutilisation de ces hôpitaux qui soient dans l’intérêt de toute la collectivité, a déclaré Peter A. Howlett, C.M., président des Amis de la montagne. Le processus légal de vente amorcé par l’Agence de la santé et des services sociaux de Montréal est largement insuffisant pour répondre aux besoins en matière de protection de ces deux sites aussi vitaux à l’identité du mont Royal et de Montréal. »

Le déménagement de ces institutions marqueront les plus grands changements que la montagne aura vus au cours des 150 dernières années, mettant l’intégrité du mont Royal à risque comme jamais.

Le décret gouvernemental de 2005 et le Plan de protection et de mise en valeur du Mont-Royal que la Ville de Montréal a adopté en 2009 exigent une protection du patrimoine du mont Royal d’une manière exemplaire. La transformation imminente des hôpitaux Royal Victoria et Hôtel-Dieu mérite certainement un processus aussi exemplaire.

« Nous proposons aux instances décisionnelles de mettre sur pied sans plus tarder un groupe de travail ayant pour mandat d’identifier des solutions concrètes qui permettront d’encourager le développement de Montréal sans pour autant y sacrifier notre patrimoine » a poursuivi Marcel Côté, conseiller stratégique, Services conseils-management, KPMG-SECOR, et membre du conseil d’administration des Amis de la montagne.

À cet effet, Les amis de la montagne travaillent à l'organisation du « Sommet du Mont-Royal 2013 » ce printemps afin d’identifier des pistes d'actions concrètes à mettre en œuvre d’ici les 10 prochaines années pour faire face aux enjeux de protection et de mise en valeur du mont Royal, soit l’avenir de ses grands ensembles institutionnels, la protection de ses vues et ses paysages, de ses milieux naturels, et de la gouvernance pour les grands espaces publics.

-30-

Source et renseignements :
Gabrielle Korn
Directrice des communications
Les amis de la montagne
514 843-8240, poste 237
 

Nous contacter. Se désabonner.