Le Prix du Mont-Royal

Le Prix du Mont-Royal

Comment y participer: comme individu | 
Comment y participer: comme partenaire | 
La Corvée du Mont-Royal | 
Le Prix du Mont-Royal

Le 24 mai, Les amis de la montagne remettaient à Jean Doré, ancien maire de Montréal (1986-1994), le Prix du Mont-Royal. Quelques semaines plus tard, le 15 juin, M. Doré s’est éteint. Aux funérailles, tenues à l’Hôtel de ville de Montréal le 22 juin, notre président, Peter A. Howlett, a pris la parole au nom des Amis de la montagne.
C’était l’occasion pour nous d’offrir à la famille et aux proches de Jean Doré nos plus sincères condoléances.


Les amis de la montagne et la Ville de Montréal remettent le Prix du Mont-Royal 2015 à M. Jean Doré

Le dimanche 24 mai 2015, en date du 139e anniversaire de la création du Parc du Mont-Royal, le président des Amis de la montagne, M. Peter A. Howlett C.M., et le maire de Montréal, M. Denis Coderre, ont décerné le Prix du Mont-Royal à M. Jean Doré pour sa contribution remarquable à la protection et à la mise en valeur de la montagne tout au long de son mandat à titre de 39e maire de Montréal.

C’est sous l’administration de M. Doré, de 1986 à 1994, que la Ville de Montréal créait officiellement, en décembre 1987, le Site du patrimoine du Mont-Royal. Le leadership que M. Doré a exercé en matière de sauvegarde de la montagne a aussi mené au premier Plan de protection et de mise en valeur du Mont-Royal (1992), à la mise en oeuvre d’un plan de renaturalisation de la montagne, et au réaménagement du belvédère du Mont-Royal – aujourd’hui connu sous le nom de belvédère Kondiaronk – dans le cadre des célébrations du 350e anniversaire de Montréal.

Afin de souligner cette reconnaissance témoignée à M. Doré, un arbre remarquable du mont Royal lui a été associé. L’arbre choisi est l’érable argenté, arbre urbain communément planté le long des rues dans les quartiers de Montréal depuis plus de cent ans.

L’érable argenté désormais associé à M. Doré fait partie d’un alignement d’arbres remarquables situés derrière la Maison Smith. Plus anciens que la création du parc, ces arbres rappellent la vocation antérieure du site et ont été intégrés à l’aménagement du chemin Olmsted. Cet alignement, digne des belles avenues montréalaises, contribue à donner un caractère formel à la montée vers le sommet. Rappelons que le Prix du Mont-Royal rend hommage à des personnes ou à des institutions dont l’engagement et les gestes admirables contribuent à la protection et à la mise en valeur du mont Royal.

Mention d’honneur

À l’occasion de la cérémonie de remise du Prix du Mont-Royal 2015, une mention d’honneur a été décernée à l’Oratoire Saint-Joseph du Mont-Royal pour l’aménagement de la réserve naturelle du Père-Louis-Trempe, inaugurée cette année en bordure sud-est du site de l’Oratoire Saint-Joseph. D’une superficie de près de 1,1 hectare (près de 11 000 mètres carrés), cet espace vert est un milieu naturel de vie pour plusieurs espèces animales et végétales et sa conservation protégera les habitats d’espèces à statut précaire ainsi que les espèces d’intérêt.

G à D : Karine Casault, Directrice, Projets spéciaux et relations-partenaires, Marché de l'Affinité, TD Assurance, et membre du Comité consulatif de la Fondation TD des amis de l'environnement, Denis Coderre, maire, Ville de Montréal, Sylvie Guilbault, directrice générale, Les amis de la montagne, Jean Doré, ancien maire de la Ville de Montréal (1986-1994), Claude Corbo, président, Table de concertation du Mont-Royal,  Peter Howlett, président, Les amis de la montagne, Joanne Lalumière, directrice générale par intérim, Les amis de la montagne. (Photos Ville de Montréal)


PRIX DU MONT-ROYAL 2014 : HOMMAGE À FRÉDÉRIC BACK

Dans le cadre de la cérémonie d’ouverture de la Corvée du Mont-Royal, la Ville de Montréal et Les amis de la montagne rendront hommage à feu Frédéric Back, lauréat posthume du Prix du Mont-Royal 2014.

Décédé le 24 décembre 2013, l’illustrateur, cinéaste et pionnier du mouvement écologiste, Monsieur Back était engagé dans la cause de l’environnement depuis le début des années 1960 et s’est impliqué en combattant par la force de ses créations.


REMISE DU PRIX DU MONT-ROYAL 2013 : HOMMAGE AUX FEMMES REMARQUABLES

G à D : Josée Duplessis, responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal, Annie-Lou Chester et Félix Chester-Trudel, soeur et fils de Bronwyn Chester, mention d'honneur, Soeur Denise Lafond, supérieure générale de la Maison-mère des Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph, mention d'honneur, Lucy Fellowes, mention d'honneur, Louise Letocha, lauréate du Prix du Mont-Royal 2013, Peter Howlett, président, Les amis de la montagne, Susan Scott Evans, mention d'honneur, Frances Tobin, mention d'honneur, Claude Casgrain, mention d'honneur, Judith Kavanagh, mention d'honneur, Hélène Brisson, mention d'honneur, Gloria Ménard, mention d'honneur, Mario Cicioli, directeur des grands parcs et du verdissement et du Bureau du Mont-Royal et Sylvie Guilbault, directrice, Les amis de la montagne. (Photos Delphine Delair)


Dans le cadre des activités de clôture de « Mai 2013 : Mois du Mont-Royal », Mme Josée Duplessis, responsable du développement durable, de l’environnement, des grands parcs et des espaces verts au comité exécutif de la Ville de Montréal et M. Peter A. Howlett, président des Amis de la montagne, ont décerné le 13 juin dernier, le Prix du Mont-Royal à Mme Louise Letocha pour l’ensemble de son œuvre et sa conviction exceptionnelle à la sauvegarde du patrimoine de Montréal et du mont Royal.

Rappelons que le Prix du Mont-Royal rend hommage à des personnes dont l’engagement et les gestes remarquables contribuent à la protection et à la mise en valeur du mont Royal.

Neuf mentions d'honneur ont également été remises dans le cadre de cette cérémonie. D’abord à une communauté religieuse qui a profondément marqué l’histoire de la santé et du mont Royal, les Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph, représentées par Sœur Denise Lafond, supérieure générale de la Maison-mère, ainsi qu’à huit femmes qui, par leur dévouement et leur conviction, ont su rallier d’autres personnes à la cause de la protection de la montagne, soit mesdames Hélène Brisson, Claude Casgrain, Bronwyn Chester (hommage posthume), Susan Scott Evans, Lucy Fellowes, Judith Kavanagh, Gloria Ménard et Frances Tobin.

« La protection de la montagne s’est faite de hautes luttes citoyennes dans le passé, nous ne devons pas l’oublier et il nous faut maintenir notre vigilance pour la protéger et la mettre en valeur. Les efforts de gens comme Mme Letocha et ces autres dames qui ont reçu des mentions d’honneur aujourd’hui sont indispensables; nous leur en somme très reconnaissants », a déclaré Mme Duplessis.

 « La remise du Prix du Mont-Royal 2013 entrera dans l’histoire comme celle dédiée aux femmes remarquables ! Les amis de la montagne sont ravis de rendre hommage à madame Louise Letocha, ainsi qu’à tous les récipiendaires des mentions d’honneur. Vous êtes à la base même du mouvement de sauvegarde et de mise en valeur du mont Royal, convaincues, convaincantes et persévérantes dans vos gestes et dans vos paroles. Votre engagement a marqué l’histoire de la montagne à différents moments. Vous êtes des femmes exceptionnelles, qui suscitent toute notre admiration, notre respect et nos plus sincères remerciements », a déclaré M. Howlett.

MADAME LOUISE LETOCHA, LAURÉATE, PRIX DU MONT-ROYAL 2013

Madame Louise Letocha joue un rôle majeur dans les domaines de l’art et du patrimoine depuis plusieurs années à Montréal. D’abord historienne de l’art, professeure et doyenne à l’UQAM, elle a été directrice du Musée d’art contemporain de Montréal de 1977 à 1982. Grande défenderesse du patrimoine, madame Letocha a été, entre autres, présidente du Conseil du Patrimoine de Montréal de 2002 à 2007 et présidente de l’organisme Héritage Montréal de 1998 à 2002. Elle s’implique activement dans la protection et la mise en valeur du mont Royal à titre de présidente de la Fédération Écomusée de l’Au-Delà et membre de la Table de concertation du Mont-Royal. Elle est résidente de l’arrondissement d’Outremont.

Madame Louise Letocha, lauréate du Prix du Mont-Royal 2013.


MENTIONS D’HONNEUR 2013

HÉLÈNE BRISSON

Résidente de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal, Madame Brisson est vice-présidente du comité des citoyens de Milton Parc. Elle est impliquée depuis plus de 10 ans dans les dossiers de protection de la montagne dont ceux en lien avec l’Université McGill et le Stade Molson.

CLAUDE CASGRAIN

Résidente de l’arrondissement de Côte-des-Neiges – Notre-Dame-de-Grâce, Madame Casgrain est gouverneure des Amis de la montagne et citoyenne engagée dans la protection du mont Royal. Très active, elle questionne et commente les projets présentés en arrondissement ou à l’Office de consultation publique et mobilise les gens autour d’elle. 

BRONWYN CHESTER, 1957-2012 (hommage posthume)

Madame Chester était résidente de l’arrondissement du Plateau Mont-Royal. Journaliste, protectrice des milieux naturels de Montréal et grande passionnée des arbres et du mont Royal, elle a créé un blogue, Les promenades dans la forêt de Montréal, et a rédigé une rubrique hebdomadaire dans The Gazette, Island of Trees, ainsi que les livres A Leafy Legacy : The Trees of McGill University, 2009 et Fifty Trees, dont la publication est prévue pour l’automne 2013. Elle a mené des visites guidées depuis 2005 autour des arbres remarquables de l’Université McGill, du parc Lafontaine et du mont Royal. 

SUSAN SCOTT EVANS

Résidente de Westmount, Madame Evans est membre fondatrice et gouverneure des Amis de la montagne. On lui doit, entre autres, la conception de l’affiche illustrant un éléphant blanc au sommet d’un monticule de « non/no », une représentation du refus du projet de tour de communication. Cette illustration marque fortement le mouvement citoyen en faveur de la protection du mont Royal depuis 1980.

LUCY FELLOWES

Résidente de Westmount, Madame Fellowes est gouverneure des Amis de la montagne. Les consultations concernant le projet de développement immobilier sur le site de l’ancien Séminaire de philosophie des Sulpiciens ont été un élément déclencheur dans son implication citoyenne pour la montagne. Sans relâche, elle a multiplié ses efforts : écrivant des lettres aux élus et dans les journaux, sensibilisant ses voisins à l’importance de préserver ce site exceptionnel. Depuis, elle n’a de cesse de se faire une grande défenderesse de la montagne.

JUDITH KAVANAGH

Résidente de l’arrondissement de Ville-Marie, Madame Kavanagh est gouverneure des Amis de la montagne. Membre de l’association des résidents du Square Mile, elle s’implique depuis de nombreuses années comme citoyenne dans plusieurs dossiers que se soit pour sensibiliser les élus à la cause ou engager d’autres citoyens. Parmi ces dossiers : l’ancien Séminaire de philosophie des Sulpiciens, l’îlot Trafalgar-Gleneagles et les maisons Sparrow-Thomson, le projet résidentiel du 1750 Cedar et l’agrandissement de l’Hôpital Général de Montréal.

GLORIA MÉNARD

Résidente de l’arrondissement de Ville-Marie, Madame Ménard est membre fondatrice des Amis de la montagne. Elle croit en l’importance de l'implication citoyenne et est très active depuis de nombreuses années dans plusieurs organisations. D’une vigilance constante, elle est toujours volontaire pour mobiliser les citoyens à la cause, rencontrer et sensibiliser les décideurs, écrire lettres et mémoires pour exprimer ses opinions. Elle s’implique dans les dossiers du district Peter-McGill, les projets de l’ancien Séminaire de philosophie des Sulpiciens, du 1750 Cedar et de l’agrandissement de l’Hôpital Général de Montréal.

FRANCES TOBIN

Résidente de l’arrondissement de Ville-Marie, Madame Tobin est gouverneure et participante assidue aux forums publics des Amis de la montagne depuis de nombreuses années. Elle est une politicienne aguerrie et sait mettre à profit son expertise pour convaincre les représentants de tous les niveaux du gouvernement de l’importance du mont Royal. D’une énergie remarquable, elle sait convaincre et impliquer les gens de son entourage à la cause.

RELIGIEUSES HOSPITALIÈRES DE SAINT-JOSEPH

Les Religieuses Hospitalières de Saint-Joseph ont profondément marqué l’histoire de la santé au Canada. Fondée en France en 1636, la congrégation religieuse a été la collaboratrice de Jeanne Mance et est reconnue pour ses travaux pionniers, entre autres, à l'Hôtel-Dieu de Montréal, l'un des premiers hôpitaux d'Amérique du Nord et le premier de Nouvelle-France, fondé en 1642. Protectrices d’un patrimoine précieux situé dans le Site patrimonial déclaré du Mont-Royal, les Religieuses ont notamment légué le musée des Hospitalières de l'Hôtel-Dieu de Montréal et continuent de conserver et mettre en valeur la Chapelle de la maison-mère et les jardins du Monastère, qu’elles ouvrent pour des visites guidées au bonheur du grand public. Le boulevard Saint-Joseph de Montréal est nommé en leur honneur.