Dépôt du mémoire sur le nouveau projet d’agrandissement de l’Hôpital général de Montréal

2011-06-27

UNE VISION D’ENSEMBLE MANQUE TOUJOURS À L’APPEL


COMMUNIQUÉ DE PRESSE – POUR DIFFUSION IMMÉDIATE

Dépôt du mémoire sur le nouveau projet d’agrandissement de l’Hôpital général de Montréal :
UNE VISION D’ENSEMBLE MANQUE TOUJOURS À L’APPEL

Montréal, le 27 juin 2011 – Alors que Les amis de la montagne ont soulevé des questions fondamentales sur le manque d’une vision d’ensemble sur le projet de redéploiement du Centre hospitalier de santé McGill (CUSM) lors des consultations publiques en 2008, trois ans plus tard, l’organisme dresse le même constat pour le nouveau projet d’agrandissement de l’Hôpital général de Montréal (HGM) présentement à l’étude par l’Office de consultation publique de Montréal (OCPM).

« La question de la vision d’ensemble du projet du CUSM est encore pertinente et doit être répondue préalablement à toute proposition d’agrandissement ou de modernisation localisé sur le mont Royal, un site de grande valeur patrimoniale protégé par la Ville de Montréal et le gouvernement du Québec », a déclaré Sylvie Guilbault, directrice générale des Amis de la montagne. « La version 2011 du projet de l’Hôpital général est encore un projet majeur pour le mont Royal et il est difficile pour la société civile de se prononcer de façon juste et éclairée sans un portrait d’ensemble. »

Tout comme en 2008, Les amis de la montagne réitèrent en 2011 que tout développement majeur du CUSM ne devraient pas se faire sur la montagne mais au site Glen où la moitié des 43 acres de terrain sont toujours disponibles. L’HGM est déjà à l’étroit sur un terrain à flanc de montagne, trop petit pour ses besoins, difficilement accessible, créant une barrière imposante entre la Ville et le parc et s’imposant dans un secteur résidentiel perturbé par un trop plein de voitures, de camions et de véhicules d’urgence. L’organisme se prononce d’ailleurs défavorable au projet d’agrandissement sur le site résidentiel du 1750 avenue Cedar.

Le mémoire des Amis de la montagne comporte de nombreuses recommandations qui visent à atténuer les problèmes de cohabitation entre ces différentes fonctions. Ils demandent notamment des garanties fermes et réelles sur l’amélioration de l’intégration du site de l’HGM dans l’arrondissement historique et naturel par son verdissement ainsi que dans la vie de quartier par une révision prioritaire des déplacements.

Finalement, Les amis de la montagne recommandent que ces mêmes garanties soient accordées dès maintenant à l’effet que le CUSM ne procèdera à aucun autre développement sur la montagne.

Le mémoire des Amis de la montagne est disponible en cliquant sur ce lien.