Les bâtiments du CUSM sur la montagne font la manchette

2011-01-07

Héritage Montréal et Les amis de la montagne publient une lettre dans The Gazette


Le 17 décembre 2010, The Gazette a publié un article intitulé « Heirs want say on Royal Vic site » qui fait état des efforts déployés par une descendante des fondateurs de l’Hôpital Royal Victoria, afin d’éviter la vente de la propriété située sur le flanc sud du mont Royal à des investisseurs privés. Le déménagement de l’hôpital sur le site de l’ancienne cour de triage Glen, emplacement du nouvel hôpital du Centre universitaire de santé McGill (CUSM), est prévu en 2014 ou 2015. Mme Elspeth Angus rappelle que ses ancêtres, Sir George Stephen et Sir Donald Smith, avaient cédé leur terrain de la montagne en 1893 afin que l’hôpital soit construit pour le bénéfice des Montréalais. Elle précise que ses efforts sont destinés à honorer la volonté des donateurs.

Comptant plus de 1 million de pieds carrés sur la montagne, Les amis de la montagne se préoccupent de la vocation future des bâtiments de l’hôpital, d’autant plus que les règles claires concernant la protection des domaines institutionnels en pleine mutation sur la montagne restent à être définis.

En réaction à cet article, Héritage Montréal et Les amis de la montagne ont envoyé une lettre à The Gazette le 24 décembre 2010, publiée le 6 janvier 2011 (traduction ci-dessous). Elle abonde dans le sens de Mme Angus en soulignant que l’Hôpital Royal Victoria est plus qu’une simple propriété, mais un ensemble patrimonial permettant un accès à la montagne qui doit privilégier les besoins de la communauté dans les objectifs de réutilisation. Le CUSM doit également être redevable à un processus de planification transparent en ce qui concerne les agrandissements et les dispositions de ses propriétés sur la montagne afin d’assurer le respect des engagements envers la communauté.

Avant que la lettre d’Héritage et des Amis ait été publiée, The Gazette a pris position dans un éditorial paru le 30 décembre 2010 en faveur de la conversion de l’Hôpital Royal Victoria en logements haut de gamme.


Traduction de la lettre anglaise

« Heirs want say on Royal Vic site » (17 décembre 2010, The Gazette)

Mme Angus et les descendants des familles des deux fondateurs de l'Hôpital Royal Royal ont raison de nous rappeler la raison d’être et les obligations rattachées à ce point de repère important de Montréal. Il ne s’agit pas d’une simple propriété prête à être vendue à des spéculateurs, mais d’un site consacré à être utilisé pour le bénéfice de la communauté. Ces préoccupations tombent à point puisqu'ils résonnent avec d'autres projets que le Centre universitaire de santé McGill (CUSM) mène, notamment le projet de construction sur son autre grande propriété sur la montagne, l’Hôpital général de Montréal (HGM). En 2008, le CUSM s’est engagé à limiter tout agrandissement dans l'empreinte du HGM mais cet engagement semble maintenant être remis en question. Comme pour le Royal Victoria, ce site se trouve dans l’Arrondissement historique et naturel du Mont-Royal déclaré par le Gouvernement du Québec. Ceci implique que le futur de l’Hôpital général de Montréal soit considéré de manière transparente et qu’un grand soin soit accordé à tous les principes applicables aux projets dans l’aire protégée.

En tant qu’organismes citoyens, Héritage Montréal et Les amis de la montagne se préoccupent de l’avenir des propriétés du CUSM sur la montagne. Que ce soit en terme de leurs agrandissements ou dispositions futures, une planification indépendante et un processus de consultation sont de mise, ainsi qu’une vigilance efficace afin d’assurer que les engagements pris face à la communauté soient respectés. En 2011, il est temps de s’y attarder pour éviter un autre développement qui sème la division et qui contrevienne aux règles auxquelles nous nous sommes tous soumis pour notre bien-aimé mont Royal.

Dinu Bumbaru, directeur des politiques, Héritage Montréal
Sylvie Guilbault, directrice générale, Les amis de la montagne