Partager
Montréal, le 29 mai 2019 – Les amis de la montagne louent la démarche annoncée par la Ville de Montréal ce matin concernant le déploiement de mesures temporaires sur la voie Remembrance / Camillien-Houde. Les mesures transitoires proposées visent à rehausser la sécurité et apaiser la circulation routière, en écho à certaines préoccupations des Amis et conclusions du récent rapport de l’Office de consultation publique de Montréal.
 
Les amis de la montagne constatent cependant que l’approche contient essentiellement des solutions qui se limitent à répondre aux enjeux de cohabitation entre les véhicules motorisés et les usagers du transport actif.

À cet effet, nous nous interrogeons sur l’absence de mesures permettant d’aborder les défis grandissants de cohabitation sécuritaire entre les usagers de transport actif sur la voie Remembrance / Camillien-Houde, notamment entre les piétons et les cyclistes sportifs qui devront désormais partager une même voie. Dans le même esprit, certaines solutions d’apaisement de la circulation pourraient nuire à l’efficacité du transport collectif vers la montagne, qui a été identifié par le rapport de l’OCPM comme pierre angulaire de l’apaisement de la circulation automobile.

Ces constats mettent en lumière l’urgence d’établir une vision globale pour l’accessibilité au mont Royal qui vise à la fois la cohabitation sécuritaire de tous les usagers et le rehaussement de l’expérience même du lieu exceptionnel qu’est la montagne et ses vastes espaces verts au cœur de la ville.

« Alors que nous faisons valoir depuis plusieurs années l’importance prioritaire à donner à l’élaboration d’une vision d’ensemble pour l’accessibilité sécuritaire et conviviale à la montagne, celle-ci nous apparait désormais comme une urgence. Cette vision permettrait de ne plus approcher les défis de la requalification de l’axe Remembrance / Camillien-Houde par à-coup, au profit d’un plan cohérent et permanent, appliquant les meilleures pratiques qui soient en matière de mobilité sécuritaire pour répondre aux besoins de tous les usagers de la montagne » souligne la directrice générale des Amis de la montagne, Hélène Panaïoti.

Finalement, Les amis de la montagne souhaitent de tout cœur que ces mesures temporaires soient un réel pont transitoire vers l’élaboration d’un réel chemin de plaisance, mais s’inquiètent qu’une « solution temporaire » devienne un baume qui ralentisse le parachèvement et l’adoption d’une vision d’ensemble permanente.

À PROPOS DES AMIS DE LA MONTAGNE

Les amis de la montagne ont pour mission de protéger et de mettre en valeur le mont Royal en privilégiant l’engagement de la communauté et l’éducation à l’environnement.

– 30 –

Source et renseignements :
Benoit Labbé
Directeur, Affaires publiques
Les amis de la montagne
514 239-6435
benoitlabbe@lemontroyal.qc.ca
Retour