Share
(In French only)

Montréal, le 30 juillet 2020 – Les amis de la montagne sont peinés d’apprendre le décès de Jean Décarie, gouverneur des Amis de la montagne et lauréat 2006 du Prix du Mont-Royal.
 


« Au nom de l’Assemblée des gouverneurs, je tiens à offrir nos plus sincères condoléances aux proches et collègues de Jean Décarie, déclare Peter Howlett, président des Amis de la montagne. Sa vision intégratrice pour la mise en valeur de la montagne et ses espaces verts au cœur de la ville demeurera une inspiration pour nous. »

Géographe possédant aussi une formation en urbanisme, Jean Décarie a été responsable de l’élaboration du Plan de mise en valeur du mont Royal à la Ville de Montréal de 1987 à 1991. Ce plan  reposait sur le Concept des trois sommets de la montagne (Montréal, Outremont et Westmount), amenant à  reconnaître tout le massif de la montagne comme territoire emblématique à protéger au-delà du seul parc du Mont-Royal et en y associant aussi les grandes propriétés institutionnelles que sont les cimetières Notre-Dame-des-Neiges et Mont-Royal, les universités McGill et de Montréal, les grands ensembles hospitaliers qu’étaient alors l’Hôtel-Dieu de Montréal, le Royal Victoria et le General Hospital, ainsi que l’Oratoire Saint-Joseph.  Ce plan a aussi proposé de diversifier les voies d’accès, tel que le chemin de ceinture et les chemins de traverse, premières pistes d’un vaste réseau vert reliant la montagne à la ville et aux grands parcs régionaux et projetant de rattacher entre eux le fleuve, la Rivière-des-Prairies et les quartiers de Montréal. Cette vision fut intégrée au Cadre de référence pour le développement et la mise en valeur des espaces libres de la Ville de Montréal de 1992. 

À sa retraite, M. Décarie a entamé une collaboration étroite avec Les amis de la montagne, où il a siégé au Comité Aménagement et Concertation pendant plus de 20 ans. Il a toujours fait valoir l’importance d’impliquer dans la protection et la mise en valeur de la montagne les grandes institutions du savoir, de la santé et du sacré qui s’y sont implantées, formant une couronne institutionnelle riche de valeurs historiques et culturelles, autour de son noyau vert. Il s’est investi avec Les amis dans la recherche de mécanismes de concertation et de protection adéquats pour la montagne, efforts qui ont été suivis par le décret d’arrondissement historique et naturel en 2005, devenu aujourd’hui le site patrimonial du Mont-Royal. Parmi les dossiers auxquels il a aussi apporté son expertise, mentionnons la protection des ensembles résidentiels victoriens sur ses flancs, la protection des vues vers et depuis le mont Royal, et l’étude des ruisseaux qui partent de la montagne et traversent la ville.   

« La contribution de Jean Décarie à la montagne a été exceptionnelle. Les valeurs de protection du mont Royal, de ses espaces verts et de son patrimoine historique et culturel qu’il incarnait et la qualité de son engagement à l’endroit de la montagne ont été reconnues en 2006, lorsque le Prix du Mont-Royal lui a été décerné, rappelle Monsieur Howlett. Son œuvre en faveur de la montagne restera inscrite dans la mémoire de notre organisme et nous lui en serons toujours reconnaissants ».

Source photo: Université de Montréal
Back
Notice to visitors : Latest Updates in Mount Royal Park